Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Les Sénégalais dans Clubhouse : Quels prétentieux.
×
search
live_tv
EN
search

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Société et style de vie

Les Sénégalais dans Clubhouse : Quels prétentieux !

27 octobre 2021, Jolof
Les Sénégalais dans Clubhouse : Quels prétentieux !

Clubhouse fait des ravages, du moins chez les Sénégalais ! Cette nouvelle application audio regroupe des personnes du monde entier à travers des chambres virtuelles (room) pour discuter de tout et de rien. Parfois on sort de certaines « rooms » grandi avec des nouvelles connaissances, idées et perspectives qui peuvent positivement impacter nos quotidiens. D’autres « rooms » nous rend plus irrités, plus idiots et avec de nouvelles « ennemis ».

Malheureusement, même si nombre de « rooms » sont positives et la plupart de mes compatriotes sénégalais restent bien-intentionnés, j’ai fait le malheureux constat de découvrir un nombre de prétentieux qui me rappellent que le Sénégal reste le Sénégal, et que certaines mauvaises habitudes perdurent. J’ai jugé donc nécessaire de mettre en exergue ces défauts bien sénégalais que j’ai découverts sur Clubhouse, et à vous donc de bien choisir les « rooms » dans lesquelles vous aimeriez pavaner pour ne pas perdre du temps avec ces prétentieux.

Les « connait-tout »

Sur Clubhouse, vous allez découvrir des Sénégalais qui prétendent être experts dans tous les domaines. Ils interviennent sur tous les sujets et se présentent comme experts, littéralement, même si ils n’ont jamais réalisé quelque chose dans ce domaine « d’expertise » et n’ont absolument rien pour prouver leur expertise. Récemment, j’ai fait la rencontre de Sénégalais qui prétendent être plus experts que Google, Cloudflare, IBM, Cisco, etc., dans les domaines de sécurité informatique. Nous discutions de la sécurité d’une plateforme. Ces Sénégalais se sont permis de menacer de pirater la plateforme parce qu’ils jugent que le niveau de sécurité est faible. On leur indique que cette plateforme sous-traite sa sécurité à des entreprises multinationales comme Google, Cloudflare, IBM et Cisco. Mais la position ferme de ces chers Sénégalais est que ces entreprises ne sont bien en matière de sécurité informatique. Que c’est eux-mêmes (ces sénégalais) qui maitrisent mieux la sécurité informatique.

Je n’ai rien contre la personne qui ose dire ce que bon lui semble. Mais je me permets de qualifier de prétentieux une personne qui n’évolue pas dans le domaine de la sécurité, qui n’a rien créé dans le domaine de la sécurité et qui ne dispose d’aucune plateforme considérée comme « as » de la sécurité quand cette personne se permet de critiquer des multinationales qui ont fait leurs preuves. Effectivement, quand j’ai posé la question de savoir ce que ces personnes ont réalisé, aucune d’entre eux n’a pu prouver ou présenter une plateforme. Pourtant eux-mêmes ont admis d’utiliser le « Cloudflare » qu’ils critiquent. Il faut vraiment être prétentieux cracher sur les acquis de certains quand on a rien prouve. Et ce sont ces genres de prétentieux qui ont fait naitre un autre de groupe de prétentieux : les « juges » autoproclamées.

Que font les « juges » autoproclamées ?

Vous n’allez peut-être pas y croire, mais la communauté sénégalaise sur Clubhouse est la seule ou j’ai trouvé des gens créer une « room » pour critiquer d’autres « room » sénégalais. Des Sénégalais qui ont fait des études en France et qui sont mentalement aliénés par l’oppression « française » se sont permis de créer des « rooms » et passer plus de 3 heures de temps à critiquer les sujets dont parler d’autres « rooms ». Un jour, j’ai eu la surprise d’entrer dans une « room » et le sujet dont les gens parlaient était de critiquer une room qui discuter d’un livre sur les astuces qui permettent d’accéder au pouvoir. Les mots qui sortaient des la bouche des ces prétentieux étaient « ils ne doivent pas parler d’un livre qu’ils ne maitrisent pas. », « nous maitrisons mieux les livres qu’eux », etc. pendant 3 heures de temps. Sur un autre Club qui a moins de 300 adhérents, les gens discutaient d’un Club qui a prêt de 3000 adhérents en critiquant les thèmes dont discute ce « grand » club. Prétentieux ils sont, ils ne voient même pas que les faits démontrent que les gens sont plus intéressés par le Club de prés de 3000 adhérents que leur Club de moins de 300 adhérents. Leurs prétention les empêchent de voir ce Club, dont ils critiquent, a un sujet à discuter pendant qu’eux n’ont rien au delà de parler des autres ?

Les « dictateurs » et « dictatrices ».

« Dictatrices » et « dictateurs », ces hommes et femmes sont contre toutes opinions contradictoires aux leurs. Ces Sénégalais font la promotion d’idéologies et de mouvements qui sont jugés « paradoxales » à la société sénégalaise selon certains. Certains Sénégalais osent même dire que ces mouvements sont financés par des organisations étrangères qui ont d’autres objectifs occultes. Ces craintes font que nombre de Sénégalais sont contre ces mouvements. Par conséquent, quand ces mouvements se mettent à défendre leurs idéologies sur Clubhouse, ils sont souvent confrontés à ce qu’ils qualifient de « détracteurs », parce que ces derniers partagent des opinions totalement divergentes. Ces « détracteurs » se voient donc bloqués et leurs noms sur Twitter avec des insultes. Certains de ces détracteurs sont en conflit permanent avec les modérateurs des « rooms ». Si vous êtes dans ces « rooms », c’est comme si vous assistez à une guerre entre deux camps, pourtant, ca reste qu’en même un échange d’opinion.

Voila ce qu’est Clubhouse, du moins ce que j’ai constaté dans les « rooms » des Sénégalais. Des chamailleries entre Sénégalais, des gens qui pensent être plus intelligents que le reste du monde et qui se permettent de juger ce dont les autres « rooms » doivent discuter, et des « connait-tout ». Par ailleurs, il faut dire qu’en même qu’il y a d’autres rooms quand on s’efforce de trouver des sujets intéressants et de suivre des thèmes qui répondent à vos intérêts. À vous de méticuleusement choisir qui vous suivez et dans quelles « rooms » vous entrez.
▼ Partagez votre commentaire

▼ Nous vous recommandons