Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Comment les discussions entre filles peuvent-elles empirer vos problèmes. — Seytoo. S'instruire. S'épanouir.
×
search
live_tv
EN
search

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Société et style de vie

Comment les discussions entre filles peuvent-elles empirer vos problèmes ?

28 octobre 2021, CD
Comment les discussions entre filles peuvent-elles empirer vos problèmes ?

Au début, il est vrai que partager ses problèmes a un effet positif sur le cerveau, mais au fur et à mesure qu'on décrit ses anxiétés, on devient de plus en plus déprimée.

Les sorties entre copines sont généralement une bonne occasion de discuter de nos problèmes existentiels. L'une évoque sa dernière rupture amoureuse, l'autre ses difficultés de trouver un boulot. On imagine que ça nous fait du bien d'en parler, avec les personnes qui nous connaissent le mieux au monde. Les experts affirment pourtant qu'au contraire, les discussions entre filles nous font plus de mal que de bien, puisqu'elles font apparaître nos problèmes plus graves qu'ils ne le sont en réalité.

Des schémas de pensées négatives

Une équipe de scientifiques de l'Université du Missouri ont étudié le comportement d'adolescentes. S'étendre sur leurs soucis avec leurs amies les coince dans des schémas de pensées négatives qui peuvent entraîner stress et dépression. Au début, il est vrai que partager ses problèmes a un effet positif sur le cerveau, mais au fur et à mesure qu'on décrit ses anxiétés, on devient de plus en plus déprimée.

Une contagion émotionnelle

Les femmes ont besoin de soutien et de validation de leurs opinions de la part de leurs amies. Mais plus elles approuvent notre manière de penser, plus on est persuadée que le souci imaginé est réel. On appelle ce phénomène de groupe "la contagion émotionnelle". La pensée négative d'une personne affecte l'humeur des autres.

Selon la psychologue Amanda Rose, les hommes seraient plus du genre à faire beaucoup d'activités pour éviter de penser à leurs problèmes. Elle encourage les femmes à parler de leurs angoisses pendant cinq minutes seulement, puis de passer à autre chose et de discuter de sujets plus amusants entre filles.
▼ Partagez votre commentaire

▼ Nous vous recommandons