Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Quels sont les pièges à déjouer pour réussir son second.
×
search
live_tv
EN
search

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Amour et famille

Quels sont les pièges à déjouer pour réussir son second mariage ?

26 octobre 2021, Seytoo
Quels sont les pièges à déjouer pour réussir son second mariage ?

« Comment va ta femme ou ton mari » au lieu de se limiter à « la mère ou le père de tes enfants ou tout simplement au prénom de la personne ».

Beaucoup pensent qu’une seconde noce se déroule bien mieux que la première puisque les partenaires ont déjà eu chacun une expérience de la vie de couple. La réalité en est pourtant bien loin, car il existe toujours des pièges qu’il faut à tout prix déjouer pour remporter le défi !

Fuyez l’approche comptable

Malheureusement, beaucoup de couples en secondes noces minimisent l’apport matériel et affectif dans le couple de peur d’être de nouveau déçus ou encore tomber dans le même obstacle qu’auparavant. Il s’agit d’une erreur fondamentale.

Il est fortement déconseillé de suivre cette approche « je garde « mes » biens, « mon » argent » et pire encore « je ne donne pas tout mon amour, car sinon l’autre va en profiter ». Si c’est ainsi que vous agissez, il ne faut pas vous étonner qu’il ne se passe rien dans votre couple.

Il n’y a aucune concession. L’un observe l’autre et chacun attend mais quoi ? La fin de l’histoire ? Parce que cela se terminera d’une manière aussi brutale si vous ne faites pas le minimum pour « partager ». Le mariage, que ce soit pour la première ou la deuxième fois, reste un engagement de partage.

Construisez un environnement social reconnu

Il se trouve que lors d’une seconde union, l’entourage reste figé sur la première histoire et particulièrement le couple que vous formiez avec votre ex. Cela se remarque par la manière dont les autres s’adressent à vous comme « Comment va ta femme ou ton mari » au lieu de se limiter à « la mère ou le père de tes enfants ou tout simplement au prénom de la personne ».

Il faut vous construire un environnement social où le ou la nouvel(le) arrivant(e) soit reconnue(e). Pour cela, il ne faut pas hésiter à multiplier les invitations de sorties entre amis ou connaissances, les organisations de repas pour présenter l’autre. Ne manquez surtout pas de le présenter lors des réunions de famille ou des fêtes organisées par l’entreprise.

Élaborez des projets en commun

Ce n’est pas parce que tous vos projets avec votre ex tombaient à l’eau lors de la séparation qu’il ne faut plus en construire avec votre nouveau partenaire. Bien au contraire, il faut y aller avec beaucoup moins d’appréhension puisque vous ne risquez plus de refaire la même erreur.

De plus, avoir des projets en commun stimule la longévité d’un couple. Et pour cause, cela favorise le sentiment de partage. Vous vous êtes inventé un ou plusieurs objectifs en commun. Vous allez rester côte à côte pour y parvenir !

Limitez la « présence » de l’ex

C’est bien de rester en contact avec son ex, particulièrement lorsqu’il y a des enfants en jeu. Mais il est recommandé de limiter ce contact au strict minimum pour éviter les éventuels conflits dans le nouveau couple. Les conflits peuvent notamment apparaître lorsque l’ex ne respecte pas l’intimité des nouveaux partenaires.

Il faut surtout éviter une certaine proximité qui peut rapidement dégénérer puisque quoi qu’il en soit, vous avez vécu des choses avec cette personne.
▼ Partagez votre commentaire

▼ Nous vous recommandons