Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. « J’ai avorté sans le dire à mon mari »... Mais pourqu.
×
search
live_tv
EN
search

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Amour et famille

« J’ai avorté sans le dire à mon mari »... Mais pourquoi ?

27 octobre 2021, Seytoo
« J’ai avorté sans le dire à mon mari »... Mais pourquoi ?

Certaines avortent pour ne pas bousculer l’avancée de leurs carrières. Le bébé est tombé dans le mauvais moment. Ce n’était pas calculé, c’était une erreur, une bêtise.

Vous êtes peut-être vous aussi été face à cette situation un jour, ou peut-être vous l’avez entendu d’une collègue ou d’une amie.

Cela est choquant à entendre pour les unes, incompréhensibles pour les autres ou condamnables et peut-être que certaines trouvent cela légitime.

Reste à comprendre ce qui pousse des femmes à avorter sans le dire à leurs conjoints.

Mais dire qu’une femme a caché son avortement à son époux veut dire qu’elle lui a caché qu’elle était enceinte.

Et qu’est-ce qui pousse une femme à cacher un tel événement considéré comme étant un heureux événement à son mari ?

A entendre les épouses qui sont déjà passées par ce chemin, ce mensonge est dû surtout à des raisons pécuniaires, autrement dit, financières.

La femme sachant à l’avance que son mari refusera son avortement va le faire sans lui toucher un mot. Elle évoque que la vie est devenue trop chère, que c’est impossible de donner la bonne éducation et tous les moyens pour plus d’enfants qu’elle en a déjà.

Mais cela excuse t-il son geste ?

Certaines avortent pour ne pas bousculer l’avancée de leurs carrières. Le bébé est tombé dans le mauvais moment. Ce n’était pas calculé, c’était une erreur, une bêtise.

La question qui peut passer par l’esprit est :

Depuis quand faire un bébé avec son mari est une bêtise, puisque ce n’est ni dans la honte, ni dans le pécher ni dans l’humiliation.

Et comment peut-on qualifier la vie de son bébé une bêtise.
Est-ce le fait de ne pas le voir, ou parce qu’il n’est pas encore totalement formé ?

Certaines femmes clament haut et fort que c’est leur corps là, et elles sont libres d’en faire ce qu’elles veulent.

Mais depuis quand un fœtus était un membre d’un corps ?
N’est-il pas déjà une vie, un souffle, un cœur qui bat ?
Et ce bébé n’est-il pas le fruit d’un amour entre deux êtres ?

Il est, certes, dommage de bâtir sa vie de couple sur un mensonge quel qu’il soit et encore plus sur celui-ci.
▼ Partagez votre commentaire

▼ Nous vous recommandons