Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Cheikh Mahi Niass aux politiciens : «Il ne faut pas pousser.
×
search
live_tv
EN
search

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Actualités

Cheikh Mahi Niass aux politiciens : «Il ne faut pas pousser les jeunes dans la rue»

20 novembre 2021, Le Quotidien
Cheikh Mahi Niass aux politiciens : «Il ne faut pas pousser les jeunes dans la rue»

C’est un grand évènement pour la communauté niassène de Dakar. En visite à Dakar, Cheikh Mahi Niass, Khalife général de la Fayda, a rencontré hier les disciples de sa communauté, dirigé la Hadaratoul jummah et livré un discours à la Nation.

Le guide religieux a prêché la bonne parole hier, lors d’un rassemblement au stade municipal des Parcelles Assainies, en présence de la Première dame, Maréme Faye Sall, de Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé, et de Moussa Sy, maire des Parcelles Assainies.

Evidemment, les mots d’un patriarche sont toujours remplis de conseils, en demandant aux adultes de montrer la voie aux jeunes pour qu’ils participent au développement du Sénégal. «Il ne faut pas les pousser à manifester dans les rues, dit-il. Apprenez aux jeunes comment pêcher et non les inciter à manifester.» Il demande un débat politique plus serein. «S’insulter à travers la presse n’est pas ce que mérite le Sénégal en termes de rétribution», assène Cheikh Mahi Niass, qui demande davantage de respect «à nos institutions».

Par ailleurs, le Khalife général des Niassènes demande une mutualisation des efforts pour sortir le pays de sa situation actuelle. «A chaque Sénégalais est confiée la gestion du pays. C’est nous qui devons développer notre pays. Pour l’instant, nous devons reconnaître que le Sénégal ne dispose pas d’une industrie développée et nous devons davantage nous occuper de l’agriculture, qui constitue un moyen de développer le pays et créer de la richesse», assure le guide religieux.
▼ Partagez votre commentaire

▼ Nous vous recommandons