Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Après ses rencontres avec la classe politique : Cheikh Mahi.
×
search
live_tv
EN
search

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Actualités

Après ses rencontres avec la classe politique : Cheikh Mahi Niass au Palais aujourd’hui

22 novembre 2021, Le Quotidien
Après ses rencontres avec la classe politique : Cheikh Mahi Niass au Palais aujourd’hui

Depuis son arrivée dans la capitale, le khalife de Médina Baye multiplie les audiences. Cheikh Mahi Niass a reçu hier le chef de l’Etat, avant de se rendre ce lundi au Palais et il lui a demandé de poursuivre ses efforts pour le développement de l’agriculture.

C’est le ballet des personnalités politiques chez le Khalife général des Niassènes, en visite dans la capitale. Après son discours à l’endroit de la jeunesse vendredi, Cheikh Mahi Ibrahim Niass a reçu le Président Macky Sall hier, dans sa résidence de Dieuppeul. Le guide de la Fayda sera aussi, ce lundi, au Palais présidentiel pour rencontrer le chef de l’Etat. En attendant cette audience, le khalife de Médina Baye a servi un discours conciliateur dans la lignée de celui prononcé vendredi. Il dit : «Nos relations doivent être au-delà de nos titres, des relations qui nous permettent de nous rencontrer, discuter si le temps nous le permet. Je sais l’amour que tu as pour le pays et tes vœux pour l’autosuffisance alimentaire.» Pour lui, c’est la voie pour mettre fin à l’émigration clandestine, qui provoque la perte des milliers de jeunes, gisant au fond de la Méditerranée ou l’Atlantique. «J’exhorte les jeunes à un retour vers l’agriculture.

Les phénomènes qui se passent à Las Palmas, et d’autres phénomènes qui se déroulent dans le monde, ne favorisent pas le déplacement des jeunes vers les pays étrangers. C’est la raison pour laquelle nous devons retourner vers les champs, on ne doit que vous encourager pour cela et c’est ce que nous attendons de vous, que notre Président vous accompagne, comme nous, à être des paysans», indique le guide religieux. Pour le khalife, il y a une inversion de la tendance. «Auparavant les jeunes venaient solliciter des prières pour quitter le Sénégal, mais maintenant ils veulent rester dans leur pays pour réaliser leurs projets», se réjouit Cheikh Mahi Niass.

A travers son projet «Tool Baye», il veut inciter les jeunes à un retour vers l’agriculture. Macky Sall veut l’appuyer dans cette initiative. «J’ai eu écho de votre projet «Tool Baye» et lundi (aujourd’hui), inchallah, au Palais, on va en discuter, car l’agriculture occupe une place importante dans ce pays. Cette agriculture doit être modernisée avec des matériels modernes et ne plus se contenter de l’hilaire et de la hache pour faire de l’agriculture. Il nous faut des tracteurs et autres machines de haute technologie qui nous permettent de faire moins d’efforts physiques avec beaucoup plus de rendement. Il faut que nous vous accompagnions dans vos efforts. C’est ce que j’appelle l’autosuffisance alimentaire et l’Etat doit y participer. Je donnerai des consignes au Gouverneur de Kaolack et au ministre de l’Intérieur pour que ce projet soit accompagné par l’Etat du Sénégal», promet Macky Sall.

En tout cas, le Président Sall a apprécié le séjour du guide religieux dans la capitale et son discours va peut-être permettre de calmer le jeu politique en ébullition, à l’approche des Locales du 22 janvier prochain. «Nous apprécions votre déplacement à Dakar, pour les bienfaits de ce séjour. Notre joie a été immense d’apprécier (vendredi) le message que vous avez délivré à l’endroit de la jeunesse, la population sénégalaise.

A un moment donné de la vie, le Peuple a besoin de messages venant d’hommes com­me vous, pour nous faire revenir sur le droit chemin. C’est ce qu’on a vu en vous et c’est bénéfique pour le Sénégal. Nous avons un rendez-vous lundi au palais de la République, mais je me suis dit qu’avant de se rencontrer au Palais, je me dois de venir faire mon ziar et solliciter des prières pour le pays et pour tous les projets que je compte entamer pour le Sénégal. C’est ce qui m’a poussé à venir aujourd’hui (hier), mais même si je pouvais me déplacer jusqu’à Médina Baye, j’allais le faire avant que vous ne veniez au Palais», dit-il.
▼ Partagez votre commentaire

▼ Nous vous recommandons